Coudre une pochette

Ce mois de juillet est un mois de fête, un mois tricolore ! Vous avez envie de porter fièrement vos couleurs pour soutenir notre équipe nationale, pour danser au bal ou tout simplement pour parader pendant les défilés et tout l’été ? Nous avons le tuto de couture parfait pour vous : coudre une pochette Bleu, Blanc, Rouge facile et très rapide à coudre. Vous n’aurez besoin que d’une petite heure pour coudre cette jolie pochette grâce à nos instructions de couture. Ce tutoriel convient parfaitement aux débutants. |Cliquez ici pour télécharger le tuto gratuit  >>|

Amusez-vous à la décorer avec les applications de votre choix ! Pour cette pochette nous avons opté pour des tissus en lin uni bleu, blanc et rouge. Libre à vous d’allier tissus à motifs et unis, simili ou une cretonne. Nous avons bien entendu tout ce qu’il vous faut sur la boutique pour coudre un sac. |Cliquez ici pour découvrir notre univers dédié aux sacs >>|

Et le plus fun dans tout cela ? Le patron de couture est tellement simple que vous pouvez l’utiliser tout au long de l’année sur des projets différents. Vous avez besoin d’une pochette de soirée portée main, il vous suffit de passer l’étape de la chaîne. Vous souhaitez créer une pochette pour vos cartes de fidélité et de paiement, il vous suffit de réduire les dimensions du patron et de rajouter un fermoir à clips ou à bouton. Réveillez l'âme créatrice qui est en vous !

Retrouvez plus d’inspirations et de tutoriels gratuits sur tissus.net : |Vers les tutoriels gratuits >>|

Coudre un nounours : le poulpe en peluche

Le monde maritime est notre grande thématique de ce printemps et nous avons conçu pour vous tout un univers créatif ! La mode est bien entendu très présente mais nous ne souhaitions pas nous limiter qu’à cela. Nous avions envie de coudre un joli jouet pour les enfants : c'est ainsi que le tutoriel de couture du poulpe en peluche a été créé. Baptisé « Kevin », le poulpe en peluche est devenu le doudou tout doux du bureau et sera bientôt celui de vos enfants. Ce tutoriel est parfait pour les débutants.

Avec Kevin tout est possible, l’imagination de vos enfants n’aura aucune limite. Ils pourront peut-être conquérir les sept mers cachés dans ses tentacules ? Ou tout simplement se blottir contre lui en rentrant de l’école ou après les devoirs. Au bureau, nous sommes littéralement tombés amoureux de cette jolie peluche. C’est pour cela que nous vous proposons avec plaisir ce tutoriel gratuit.

Le matériel indispensable pour coudre un nounours

Le poulpe en peluche fait environ 30 cm (son volume dépendra de la quantité de ouate que vous utilisez) et est conçu avec du velours Nicki tout doux. Pour les yeux et la bouche, nous avons utilisé une feutrine blanche et bleue foncée. Pendant sa réalisation, vous vous amuserez à découvrir les différentes expressions du visage de votre peluche. En effet, selon la façon dont vous positionnerez sa bouche et ses pupilles, votre petit poulpe aura son propre caractère !

Il est également possible de réaliser une mini version du poulpe en peluche. Et pourquoi ne pas coudre une famille entière de poulpe de différentes couleurs ? |Cliquez ici pour retrouver le tutoriel gratuit pour réaliser le poulpe en peluche >> |

Nous aimons beaucoup la couleur violine de notre poulpe en peluche. Cependant c’est à vous de choisir le tissu idéal et la couleur parfaite ! |Découvrir les velours Nicki >> |

Vous trouverez plus d’inspirations et de tutoriels gratuits sur tissus.net : |Vers les tutoriels gratuits >> |

Inspirez-vous de notre univers maritime

Il fait beau, chaud et vous avez besoin d’une bouffée d’air marin ? Jetez un œil à notre univers maritime ! Cette catégorie évolue constamment et vous pourrez y retrouver des nouveautés tissus et des accessoires de couture. |Notre univers maritime >>|

Que pensez-vous de notre poulpe en peluche ?

Nouveauté produit : laine et kit de tricot Phildar

Phildar, le spécialiste français de la laine (fil à tricoter) fait son entrée sur tissus.net. Les amoureux de la marque et férus du tricot et du crochet trouveront à coup sûr leur bonheur sur la boutique.

Connue pour la qualité (multiplicité des matières) et la créativité de ses produits, la marque embarque tout le monde dans son univers – du débutant au tricoteur affirmé – et a pensé à tous les besoins et toutes les bourses – du premier prix aux matières nobles.

Besoin de fils tout doux pour bébé ? Optez pour les fils spécifiques pour layette ou en pilou. Vous rêvez d’un gilet léger pour l’été ? Pensez aux fils en fibre naturelle ou 100% coton. Une envie de tricot ou de crochet ? Découvrez les kits et accessoires tricot de la marque.

De la douceur pour bébé

Layette, petits chaussons, gigoteuses ou couverture… les idées tricot ne manquent pas pour préparer l’arrivée de bébé ou pour offrir un cadeau unique au futur bout de chou. Pour réaliser toutes ses jolies choses, il faut bien choisir sa laine.

Partner Baby : laine spécifique pour la layette. Confort et douceur seront au rendez-vous.

Phil super baby : mélange d’acrylique et de laine d’agneau.

 

Les alliés de toute la famille

Un gilet, un bonnet ou un pull ? Hiver comme été, nous avons tous besoin d’une petite laine !

Phil Cabotine : fil doux et légèrement blanchi, le parfait fil pour l’été composé à 45% de coton.

Partner 3,5 : le grand classique de la marque avec son fil très doux et délicat.

Phil Détente : une laine idéale pour l’été avec son fil douc et confortable.

Le meilleur ami des amoureux de la nature

Nous sommes nombreux à faire attention aux matières et à la composition de notre laine. Phildar propose, dans sa gamme de produit, sa marque Phil Coton, un fil 100% fibres naturelles, facile d’entretien et qui procure douceur et fraicheur grâce à son traitement en Aloe Vera.

Des kits pour vous adonner à vos hobby favoris

Parfois l'envie de tricoter ou de faire du crochet est là mais il est difficile de trouver un projet. Phildar a pensé à tout avec ses kits tricot ! Avec ces kits réalisez un pouf, un panier décoratif ou même une guirlande d'étoiles.

Rendez-vous vite sur la boutique pour trouver votre laine favorite !

Phildar chez tissus.net 

Étourderie #1 : Avoir oublié les surplus de couture

Tout le monde a déjà rencontré des mésaventures en couture et cherche des conseils et astuces pour les éviter. Nous aimerions vous aider à éviter ces pannes regrettables et nous vous présentons dans notre série les dix ratages les plus courants.

Étourderie # 1 : Avoir oublié les surplus de couture !

Les 10 ratages en couture : Avoir oublié les surplus de couture ! – tissus.net vous donne des conseils pour les éviter

Conseil 1 : Lire le tutoriel entièrement

Pour chaque patron de couture, il est indiqué si un surplus de couture est compris ou non puisque cela est très important pour la découpe dans la bonne taille. Les magazines de couture contiennent toujours une page récapitulative avec des conseils pour copier le patron et vous y trouverez également une indication pour le surplus de couture. Dans les livres, cette indication est donnée dans les premiers chapitres.

Conseil 2 : Copier le patron avec le surplus de couture

Dans les patrons en langue anglaise, il est plutôt courant de voir le surplus de couture déjà tracé sur le patron qui est donc inclus dans celui-ci. Tracez un surplus de couture de la largeur souhaitée au bord de la copie du patron de couture. Pour cela, vous pouvez tracer une ligne parallèle au tracé de la ligne de couture à l’aide d’un triangle géométrique ou d’une règle pour patchwork.

Conseil 3 : Outils pour tracer le surplus de couture.

Lorsque vous avez un patron de couture qui ne prévoit pas de surplus de couture et pour lequel vous ne pouvez plus faire de modifications sur le papier à patron, il existe une aide permettant de rajouter le surplus de couture directement sur le tissu.

Version 1 : deux crayons avec bande élastique

Ceci est la première variante pour petits budgets. Prenez deux crayons à mine de craie et entourez-les, placés côte à côte, avec du ruban adhésif. Ainsi, les deux pointes sont écartées d’un centimètre et vous pouvez les utiliser comme marqueur pour le surplus de couture. S’il vous faut un écart plus important, vous pouvez rajouter entre les deux crayons une gomme, ou autre chose, et fixer le tout ensemble.

Version 2 : traçage avec une roulette à marquage double

Si vous faites beaucoup de couture, il peut être utile d’investir dans cet outil pratique de la gamme de Prym. La roulette à marquage double permet le marquage simultané de la ligne de couture et du surplus de couture.

Vous avez rencontré d'autres difficultés ? Partagez votre expérience avec nos lectrices, en nous laissant un commentaire !

Étourderie #2 : Ne pas avoir assemblé correctement les différentes pièces du projet !

Tout le monde a déjà rencontré des mésaventures en couture et cherche des conseils et astuces pour les éviter. Nous aimerions vous aider à éviter ces pannes regrettables et nous vous présentons dans notre série les dix ratages les plus courants.

Étourderie # 2 : Ne pas avoir assemblé correctement les différentes pièces du projet !

Les 10 ratages en couture : Ne pas avoir assemblé correctement les différentes pièces du projet ! – tissus.net vous donne des conseils pour les éviter

Conseil 1 : Toujours transférer les repères du patron de couture

Vous devriez toujours transférer ces petites aides lorsque vous copiez votre modèle sur le papier à patron, qui sera ensuite transféré sur le tissu. Même pour les sacs, vous trouverez souvent des repères qui marquent les endroits où se trouvent les anses ou d’autres parties pour que le sac fini ait la forme souhaitée.

Conseil 2 : Avant la couture, il faut visualiser le projet

En tant que couturière amatrice expérimentée depuis de longues années, vous avez certainement tout naturellement un bon sens spatial. Si vous êtes débutante en couture, il vous faudra peut-être du temps pour penser en 3D. Avant la couture, cela aide énormément de s’imaginer comment seront les différentes parties du patron lorsqu’elles seront cousues ensemble plus tard pour le projet fini.

Conseil 3 : D’abord bâtir et coudre ensuite !

Si vous voulez être sûr(e) que tout va bien avec votre projet fini, il est souvent judicieux de bâtir ou d’épingler votre modèle avant de passer à la couture proprement dite, ou même, de coudre d’abord un prototype avec un tissu pas cher.

Vous avez rencontré d'autres difficultés ? Partagez votre expérience avec nos lectrices, en nous laissant un commentaire !

Étourderie #3 : Avoir oublié l’ouverture pour retourner le projet !

Tout le monde a déjà rencontré des mésaventures en couture et cherche des conseils et astuces pour les éviter. Nous aimerions vous aider à éviter ces pannes regrettables et nous vous présentons dans notre série les dix ratages les plus courants.

Étourderie # 3 : Avoir oublié l'ouverture pour retourner le projet !

Les 10 ratages en couture : Avoir oublié l'ouverture pour retourner le projet !– tissus.net vous donne des conseils pour les éviter

Conseil 1 : Prévoir un surplus de couture plus large au niveau de l’ouverture de bord

Avant de commencer un projet de couture, il est important de savoir où vous voulez laisser une ouverture pour retourner votre ouvrage et quelle largeur elle doit avoir. Pour des tissus plus épais, l’ouverture devrait toujours être un peu plus grande que pour des cotonnades. Dans nos tutoriels couture, nous marquons l’ouverture de bord avec un surplus de couture plus large à l’endroit où se trouve cette ouverture pour retourner l’ouvrage. Cela vous donne un peu plus d’aisance lorsque vous fermez l’ouverture à la main et vous montre où il faut coudre. De plus, vous marquerez cet endroit lors de la couture pour savoir qu’il faut y laisser une ouverture.

Conseil 2 : Ne pas oublier d’arrêter la couture au début et à la fin

Pour éviter que la couture ne s’ouvre, il est important qu’elle soit bien arrêtée des deux côtés de l’ouverture de bord. Cela renforce la couture des deux côtés et empêche qu’elle ne se déchire. Arrêter une couture signifie de faire un aller-retour sur environ 1 cm pour la fixer.

Conseil 3 : Fermer l’ouverture de bord avec un point invisible

Étant donné que l’on n’aime pas voir l’endroit où l’ouvrage fini a été retourné, il est recommandé d’appliquer un point invisible ou un point d’échelle pour joindre les bords de l’ouverture. Si vous avez oublié votre ouverture pour retourner l’ouvrage, il n’est pas nécessaire de défaire la couture entière. Souvent il suffit de découdre environ 5 à 10 cm à un endroit qui sera plus tard à l’intérieur, de retourner votre ouvrage et de le refermer avec un point à la main.

Vous avez rencontré d'autres difficultés ? Partagez votre expérience avec nos lectrices, en nous laissant un commentaire !

Étourderie #4 : Ne pas avoir assemblé le tissu endroit contre endroit !

Tout le monde a déjà rencontré des mésaventures en couture et cherche des conseils et astuces pour les éviter. Nous aimerions vous aider à éviter ces pannes regrettables et nous vous présentons dans notre série les dix ratages les plus courants.

Étourderie # 4 : Ne pas avoir assemblé le tissu endroit contre endroit !

Les 10 ratages en couture : Ne pas avoir assemblé le tissu endroit contre endroit ! – tissus.net vous donne des conseils pour les éviter

Sur nos images de produits, nous montrons toujours une image supplémentaire qui présente aussi bien l’endroit que l’envers du tissu. Ainsi vous pouvez voir s’il y a une différence. Pour certains tissus, la différence est tellement insignifiante que nous vous recommandons de suivre le conseil ci-après pour savoir où est l’envers et où est l’endroit de votre nouveau tissu.

Conseil :

Chaque métier à tisser dispose sur les bords extérieurs d’un dispositif destiné à tenir le tissu fini. Cela s’appelle fonture d’aiguille. Le fait de maintenir le tissu fini fait apparaître de petits trous au niveau de la lisière. Ce sont ces trous qui vous permettent de voir quel côté, l’endroit, était tourné, face vers le haut, pendant le tissage sur la machine à tisser. Parce que les trous sont généralement lisses d’un côté et présentent un léger relief de l’autre. Le côté avec le relief est toujours l’envers puisque les trous sont toujours piqués de la droite vers la gauche.
Aussi, lors du déballage, vous pouvez généralement voir ce qui est l’endroit et l’envers de votre tissu. En effet, nos collaborateurs à la découpe collent toujours l’étiquette sur le côté envers du tissu pour éviter que les résidus de colle ne salissent votre nouveau tissu préféré.

Vous avez rencontré d'autres difficultés ? Partagez votre expérience avec nos lectrices, en nous laissant un commentaire !

Étourderie #5 : Avoir abîmé le tissu en ayant voulu le découdre !

Tout le monde a déjà rencontré des mésaventures en couture et cherche des conseils et astuces pour les éviter. Nous aimerions vous aider à éviter ces pannes regrettables et nous vous présentons dans notre série les dix ratages les plus courants.

Étourderie # 5 : Avoir abîmé le tissu en ayant voulu le découdre !

Les 10 ratages en couture : Avoir abîmé le tissu en ayant voulu le découdre ! – tissus.net vous donne des conseils pour les éviter

Conseil 1 : Utiliser correctement le découseur

Lorsqu’il est utilisé correctement, la petite boule sur le découseur protège le tissu qui se trouve sous la ligne de couture. Pour ce faire, vous devriez tendre légèrement le morceau de tissu à découdre et passer avec le découseur le long de la couture avec la petite boule qui pointe vers le bas. Les arêtes vives du crochet à découper défont la couture et le tissu reste intact.

Conseil 2 : Diverses techniques pour découdre des coutures différentes

Il n’y a pas de découseur spécifique pour chaque type de couture, mais il existe diverses techniques pour découdre les différentes coutures. Avec les tissus tissés, vous pouvez commencer par découdre un petit morceau de la surpiqure avec le découseur. Ensuite, vous tendez légèrement les morceaux de tissu à découdre et vous passez avec le crochet coupant du découseur le long de la couture. Une couture de surjeteuse se compose de trois ou quatre fils, selon le nombre de fils que vous utilisez dans la machine. Elle se découd très bien lorsque l’on sait comment il faut faire : défaites d’abord la couture droite qui est parallèle au bord (si vous avez surfilé avec quatre fils, vous avez deux coutures droites parallèles et vous devez découdre les deux). Allez-y morceau par morceau. Ensuite, il suffit de saisir le « bon » fil de surfilage et la couture se laisse simplement défaire.

Conseil 3 : Quelques idées pour sauver le projet de couture

D’éventuels trous peuvent être raccommodés ou être dissimulés avec une application ou un patch selon l’endroit où ils sont apparus.

Vous avez rencontré d'autres difficultés ? Partagez votre expérience avec nos lectrices, en nous laissant un commentaire !

Étourderie #6 : Ne pas avoir lavé le tissu avant de l’utiliser !

Tout le monde a déjà rencontré des mésaventures en couture et cherche des conseils et astuces pour les éviter. Nous aimerions vous aider à éviter ces pannes regrettables et nous vous présentons dans notre série les dix ratages les plus courants.

Étourderie # 6 : Ne pas avoir lavé le tissu avant de l'utiliser !

Les 10 ratages en couture : Ne pas avoir lavé le tissu avant de l'utiliser ! – tissus.net vous donne des conseils pour les éviter

Conseil 1 : Comprendre pourquoi le prélavage est important

Parfois, les tissus peuvent rétrécir au premier lavage. Il est aussi possible qu'ils perdent leur surplus de couleurs lors du premier lavage. De ce fait, n'oubliez pas cette étape importante !

Conseil 2 : Suggestions pour marquer du tissu prélavé

Avant le lavage, surfiler le morceau de tissu avec le point de surfilage de la machine ou de la surjeteuse. Vous pouvez aussi couper un échantillon de chaque tissu que vous allez prélaver.

Conseil 3 : Sauver les projets de couture réalisés avec un tissu non prélavé

Lorsqu’un pantalon ou une jupe ont rétréci au lavage, vous pouvez appliquer au niveau de l’ourlet un galon en dentelle et rajouter ainsi le morceau manquant. Vous pouvez aussi créer un modèle dans le très actuel look color-block en rajoutant un empiècement avec une bande de tissu uni contrastant.

Vous avez rencontré d'autres difficultés ? Partagez votre expérience avec nos lectrices, en nous laissant un commentaire !

Étourderie #7 : Ne pas avoir fixé les boutons correctement !

Tout le monde a déjà rencontré des mésaventures en couture et cherche des conseils et astuces pour les éviter. Nous aimerions vous aider à éviter ces pannes regrettables et nous vous présentons dans notre série les dix ratages les plus courants.

Étourderie # 7 : Ne pas avoir fixé les boutons correctement !

Les 10 ratages en couture : Ne pas avoir fixé les boutons correctement – tissus.net vous donne des conseils pour les éviter

Conseil 1 : Toujours tester les boutons-pression au préalable

Si vous installez pour la première fois un bouton-pression, il est utile de faire un premier essai sur un reste de votre tissu. En effet, selon la matière, il faut ensuite fixer le bouton-pression avec plus ou moins de pression. Il faut bien connaître ses outils, surtout dans les endroits où plusieurs couches de tissu sont superposées, pour éviter toute mésaventure lors de la fixation du bouton.

Conseil 2 : Mesurer et marquer soigneusement avant de fixer le bouton

Pour le boutonnage, vous pouvez déterminer la position des boutons et boutonnières en prenant des mesures précises et vous tenir exactement aux repères lorsque vous cousez les boutons ou les boutonnières.

Conseil 3 : Coudre une boutonnière d’essai

Chaque bouton doit avoir sa boutonnière. Dans la mode féminine, une patte de boutonnage est toujours organisée de manière à avoir les boutons sur le devant gauche et les boutonnières sur le devant droit. Pour les vêtements d’homme c’est l’inverse. Pour les tissus extensibles, vous devriez renforcer l’endroit de la boutonnière avec un peu d’entoilage de façon à la rendre non élastique. Autrement, la boutonnière risque de « gondoler », ce qui n’est pas très esthétique.

Vous avez rencontré d'autres difficultés ? Partagez votre expérience avec nos lectrices, en nous laissant un commentaire !